MJ interview couleur

Posté par: Mariem El Jaouhari Dans: News Sur: Monday, July 9, 2018 Commentaire: 0 Frappé: 640
Bonjour Meriem, pouvez vous vous présenter brièvement ?
Bonjour, je suis la créatrice de la marque de maroquinerie MJ. Je suis fabricante maroquinière d’articles pour homme et femme, ainsi que pour différentes marques à l'international.
Pouvez-vous me parler de votre marque de maroquinerie marocaine, de sa création et de ce qui vous motive au quotidien ?
Fille d'un maroquinier, j’ai passé mon enfance dans l'atelier à contempler le travail de mon père, à admirer la précision des couturiers, et à examiner la finesse du coupeur de cuir.
Passionnée par cet univers rempli de couleurs et de formes, je décide de créer ma propre marque !
Je dessine mes modèles avec beaucoup d'amour, je participe à la production : de la coupe* à l'assemblage. Je choisis les peaux selon mon humeur, mes envies du moment : qu’elles soient exotiques ou grainées, elles présentent des motifs de surface différents.
Je sélectionne les plus belles peausseries, en cuir pleine fleur* en provenance du Maroc. Je choisis des peaux au toucher souple et sensuel, un plaisir pour les doigts qui se plaisent à parcourir des textures au grain délicat, tantôt lisses ou veloutées.
Ces peaux se subliment avec le temps et la patine* qu’elles acquièrent est fascinante.
file.webp
Pouvez-vous me parler du processus de tannage puis de coloration du cuir avant qu'il n'arrive à la fabrication de vos produits ?
Avant que le cuir n’arrive dans nos locaux, il passe par un long processus de traitement : le salage*, le séchage, le travail de rivière*, le tannage, l'essorage, la teinture...
Le tannage est l’opération qui consiste à transformer la peau en cuir grâce à des tanins, substances de différentes natures (végétale ou minérale), qui réagissent avec le collagène de la peau afin de développer une résistance à la putréfaction. Cette étape permet donc de passer d’une peau putrescible à la matière imputrescible qu’est le cuir.
Chaque type de tannage donne à la peau des caractéristiques différentes comme la souplesse, l’élasticité ou encore l’aptitude à la teinture. Il s’agit donc d’une étape très importante dans la fabrication du cuir.
Arrive ensuite l'étape de la coloration, appelée " teinture". Cette étape intermédiaire se fait dans des bains de 40 à 60°C, à partir de colorants au pH acide. Ceux-ci permettent d’obtenir des teintes uniformes qui pénètrent dans toute l’épaisseur de la peau. Afin d’obtenir des teintes plus intenses, les colorants peuvent également être de pH basique. Ces colorants sont notamment employés pour les cuirs velours* et les nubucks*.
Quelles méthodes de tannage sont utilisées par vos fournisseurs ? Certains des cuirs que vous sélectionnez sont-ils tannés naturellement ?
Il existe deux types de tannage : le végétal et le minéral.
Le tannage végétal, la plus ancienne technique de tannage, produit du cuir que l’on appelle couramment « cuir végétal ». Ce cuir végétal est obtenu au moyen de substances naturelles, les tanins*, que l’on trouve dans l’écorce, les feuilles, les pépins, les racines ou encore dans la sève des végétaux. La partie de l’arbre choisie pour le tannage sera celle où les tanins sont le plus concentrés.
Selon le résultat souhaité en terme d’intensité de couleur ou de souplesse du cuir, on privilégiera certaines espèces végétales, les plus utilisées étant l’écorce de chêne, le bois de châtaignier, l’écorce de mimosa ou d’acacia.
file.webp
Sac "Russian Doll" de la collection Sœurette
Lors du tannage et de la coloration du cuir destiné à la fabrication de vos produits, existe-t'il une charte de couleur à respecter ? Comment est-elle mise en place ?
Je choisis les couleurs des cuirs selon mes envies, la demande client et la tendance ! Ce sont ces différents facteurs qui contribuent à l'élaboration de la charte couleur MJ, qui est donc en constante évolution.
Je compose ma palette de couleurs afin de proposer à mes clients des coloris variés, pour tous les goûts. Je propose des coloris neutres, allant du naturel au noir (comme pour le sac « nude » de la collection Sœurette), d’autres plus vifs (comme le portefeuille « duo homme »), ou encore des couleurs métallisées
(pour le portefeuille « miroir » par exemple).
Qu'est ce qui fait la « marque de fabrique » des cuirs que vous sélectionnez ?
La peau est née de la nature. Elle n’est pourtant rien sans l’homme qui la soigne, la transforme, la réhabilite afin qu’elle devienne un cuir somptueux et vivant. Sa naturalité et son authenticité font d’elle une matière noble.
L'authenticité des cuirs que nous sélectionnons se traduit par de petites imperfections visibles dans la peau (cicatrices, marques de croissance, variation de couleur ou du grain de la peau), qui sont tout à fait normales et n'altèrent en rien sa qualité.
Ces « traces » ainsi que les éventuelles nuances de couleur de la peau sont des caractéristiques typiques du cuir, qui rendent chaque pièce MJ unique et originale.
Le cuir utilisé par MJ évolue et acquiert une patine : cette usure naturelle se manifeste par des variations de couleur et de texture qui donnent au cuir tout son cachet et subliment sa beauté.
file.webp
Sac Alaska - cuir et fourrure de mouton
Récemment, vous avez sorti une collection mêlant sac en cuir et tissus à motifs issus de folklores (polonais, africain...), qu'est-ce qui vous a donné cette envie ?
Dans chaque nouvelle collection, j’intègre des matières authentiques et originales, car chacune d’entre elle raconte une histoire, une culture.
Dans la collection Alaska par exemple, j'ai sélectionné de la fourrure de mouton pour habiller la bandoulière et le pompon de mes créations.
Pour la collection Sœurette, j'ai choisi des tissus très colorés qui contrastent avec le cuir du sac, comme le wax africain ou le foulard russe par exemple.
file.webp
Foulard Polonais traditionnel
Pouvez-vous me parler des tissus que vous avez choisis pour habiller vos produits, pourquoi ces choix ?
Le produit indémodable de MJ est le sac "Messenger Russian Doll". Ce sac est fabriqué en cuir végétal, auquel j’ai choisi d’associer un nœud et une doublure travaillés avec des foulards russes ou polonais.
Le foulard ancestral polonais est un accessoire traditionnel présentant des franges et de belles couleurs vives. Il faisait partie intégrante des costumes folkloriques Hauländer, un peuple polonais originaire d’Allemagne et des Pays-Bas.
Je suis également fascinée par la culture Russe. Éblouie par leur littérature, leurs traditions, leurs coutumes et par les couleurs vives de leurs costumes, je décide alors de fusionner les cultures Marocaine et Russe.
La culture Marocaine brille par son grand savoir faire dans l’industrie du cuir : la maîtrise du tannage végétal et de la maroquinerie. La culture Russe apporte une note originale et exotique par son foulard plein de couleurs.
Votre collection d'accessoires propose un autre point de vue sur la façon de s’habiller. De quelle manière ?
Lorsque j'ai décidé de fusionner deux cultures, je souhaitais créer un sac Messenger original. J'ai donc imaginé un sac pour toutes les occasions, à porter aussi bien en journée qu’en soirée, mais qui se démarque grâce à sa touche de textile aux coloris vifs.
Ce foulard a brisé en douceur la théorie des trois couleurs de la mode, qui consiste à porter un maximum de trois couleurs dans une seule et même tenue (accessoires compris). Par mes collections, je cherche à montrer que plus vous portez de couleurs, plus vous êtes élégante et rayonnante !

commentaires

laisse ton commentaire